• Dans cette famille corse, le père, la mère et la fille sont vraiment, mais vraiment très fainéants...
    Et ce soir, alors que le fiancé de la petite doit passer, ils sont en train de se disputer pour savoir qui fera la vaisselle.
    Le père lance :
    - C'est mon salaire qui vous nourrit, je ne vais pas tout faire...
    La fille rétorque :
    - Je l'ai faite le mois dernier.
    Et la mère dit à son tour :
    - Oh hé ! Moi je fais la cuisine...
    Au bout d'un moment, le père a une idée :
    - Bon, voici ce qu'on va faire : le prochain qui parle fait la vaisselle !
    La mère et la fille hochent la tête, lèvent le pouce.
    Dehors, Le fiancé arrive, sur son vieux vélo rouillé qui fait "Couic-couic" à chaque tour de roue.
    Il pose son vélo contre le mur, pousse la porte :
    - Bonsoir !
    - ...
    Un peu surpris par le silence, il se met à table à côté de la fille. La mère sert la soupe...
    - Fameuse votre soupe !
    Toujours aucune réponse. Quoi qu'il dise, personne ne lui répond. Il se dit que ce n'est pas possible et qu'il doit faire quelque chose pour les faire réagir. Et Hop, il met une main sur la cuisse de sa fiancée.
    Aucune réaction. Il lui tripote les seins. Aucune réaction non plus. Il se dit "Mais c'est fou ! Qu'est-ce qu'il faut que je fasse ?".
    Famille CorseAlors il soulève la fille, l'assied sur la table, lui soulève la jupe, et lui fait l'amour. Quand il a fini, la fille se rassied et recommence à manger sans que quiconque ne dise un mot.
    Le jeune homme explose :
    - C'est pas possible, vous êtes une bande de fous !
    Dire que j'ai failli épouser votre fille ! Il sort, enfourche son vélo et s'en va. "Couic couic couic".
    - Quelle bande de fous ! "Couic-couic". Je baise leur fille sur la table, ils ne disent rien ! Couic-couic".
    Tiens ! J'aurais baisé la mère, ils n'auraient rien dit non plus ! "Couic-couic"... La mère ?
    Hop, il fait demi-tour, et couic couic couic il est de retour ! Il pousse la porte, va vers la mère, la penche sur la table, soulève la robe, et re-belote.
    Puis il ressort avec un rire dément... "Couic-couic"
    - Quelle famille !!! "Couic-couic". Quelle foutue soirée !
    "Couic couic couic "ET CE VELO QUI FAIT UN BORDEL DE BRUIT !!!
    "Couic-couic". J'en peux plus ! Il faut que je fasse quelque chose,ce couic-couic me rend dingue !
    Demi-tour, il retourne chez la famille, pousse la porte et lance à la cantonade :
    - Vous n'auriez pas du lubrifiant ??
    Alors le père se lève :
    - OK, OK... Je fais la vaisselle..


    votre commentaire
  • Esprit motard et esprit blonde

    Un motard raconte à ses copains motards : 
    - Hier soir, j'ai fait la connaissance d'une superbe blonde dans une boîte de nuit. 
     Les copains motards : 
    - Aa aah ! Et alors ? 
    - On boit un coup, puis je commence à l'embrasser... 
    Les copains motards ; 
    Aaaaaaah ! Et alors ? 
    - Je lui propose de la raccompagner chez elle... Elle accepte et on sort de la boite... 
     Les copains motards : 
     - Aaaaaaaaaah ! Et alors ?  
     - Arrivés sur le parking, elle me dit : " Déshabille-moi et prends-moi ! " 
     Les copains motards.. de plus en plus nerveux : 
     - Aaaaaaaaaaaaaaaaargh ! Et alors ? 
     - Alors j'enlève sa culotte, je la soulève, je l'assois sur la selle de ma nouvelle moto et....  
     Les copains motards : 
     - QUOI!!! T'as une nouvelle moto ? C'est quoi comme bécane...?
     
     

     
     
    Esprit blonde 

    La blonde de cette histoire raconte à ses copines blondes : 
    - Hier soir, j'ai fait la connaissance d'un beau motard - un mec génial - dans une boîte de nuit... 
     Les copines blondes : 
    - Aaaah ! Et alors ? 
    - On boit un coup, puis il commence à m'embrasser... 
    Les copines blondes : 
    - Aaaaaaah ! Et alors ? 
    - Il me propose de me raccompagner chez moi... J'accepte et on sort de la boite... 
     Les copines blondes : 
     - Aaaaaaaaaah ! Et alors ? 
     - Arrivés sur le parking, je lui dit : " Déshabille-moi et prends-moi ! "... 
     Les copines blondes... de plus en plus nerveuses : 
     - Aaaaaaaaaaaaaaaaah ! Et alors ? 
     - Alors, il m'enlève ma culotte et ... 
     Les copines blondes :  - QUOI ? Tu mets une culotte quand tu vas en boîte ?

    Esprit motard et esprit blonde


    votre commentaire
  •  LES MENUS DE 2017 - DES INEDITS- AU GOÛT DE REVIENS-Y..... 
    > > > > > >
     
     
    Menu Macron surprise
     
    Méli-mélo de gauche et de droite farci aux petits oignons opportunistes
     
    Soufflé de discours aigu assaisonné aux éclats de voix brisée.
     
    Croustade de photos volées arrangées à la sauce médiatique et sa crème de couvertures de journaux.
     
    Menu catalan à 49,3 euros
     
    Soupe de menton volontaire et de petits poings crispés.
     
    Volaille d'Évry à la farine de Strasbourg.
     
    Compotée de Hollande renié arrosée de son jus de trahison sucrée-salée.
    > > > > > >
     
     
    Menu fillonesque
     
    Rillettes du Mans accommodées d'un écrasé de Sarkozy farci et d'une sauce juppée à l'ancienne.
     
    Rôti de fonctionnaires sur le gril, purée de remboursements réduits et sa sauce rétrograde.
     
    Sablé de la Sarthe et tisane calmante à la camomille.
    > > > > > >
     
     
    Menu hollandais
     
    Poêlée de promesses déçues, bouillie de résultats décevants et moulinée de livres désastreux.
     
    Renonciation élégante et son émulsion de remontée sondagière.
     
    Solitude de Noël meringuée et sa crème de collaborateurs recasés.
    > > > > > >
     
     
    Menu Montebourgeois
     
    Soufflé de confiance en soi.
     
    Chapon de Frangy-en-Bresse et son fumet de sondages dans les choux.
     
    Farandole de candidats à la primaire et son crumble de promesses en tout genre.
    > > > > > >
     
     
    Menu à la Mélenchon
     
    Mousseline de mélenchonnade et son tartare d'extrême gauche.
     
    Poing levé farci en croûte de tribun, arrosé d'un jus de révolte bien cuit selon l'inspiration du chef.
     
    Fruit de la passion et sa mousseline d'idées irréalisables.
    > > > > > >
     
     
    Menu de la famille Le Pen
     
    Duo de Philippot mariné aux études d'opinion.
     
    Trio de volailles à la plancha : dinde blonde pleine de confiance, jeune oie rebelle à
     
    la sauce aigre-douce et coq à l'ancienne sauté aux croûtons rassis.
     
    Mignardises amères de Béziers à la sauce Ménard.
    > > > > > >
     
     
    Menu du petit Nicolas
     
    Soufflé de déception et sa sauce amère.
     
    Salade d'avocats, de juges et d'affaires en tout genre.
     
    Dessert surprise et son velouté d'énergie incroyable.
    > > > > > >
     
     
    Menu des Français perdus
     
    Cocktail de verrines d'angoisse, carpaccio d'insécurité économique et truffade de peur des attentats.
     
    Écrasé de crise économique, ribambelle de chômage et serrage de ceinture généralisé.
     
    Bûche d?espérance dans un avenir meilleur accompagnée d'un chaud-froid d'envie d'y croire.

     

    Auteur

    Je me demandais qui avait pu éditer ce recueil de Menus...


    votre commentaire
  • Cantine catho

    Voir


    votre commentaire
  •  Il ne faut pas énerver maman...

    Voir


    votre commentaire
  • Il y a toujours un con pour gâcher la fête !

    Voir


    votre commentaire
  • Pourquoi n'y-a-t-il pas de musulmans en Laponie ?

    Parce qu'ils sont tous morts de faim pendant le ramadan ... 
    le soleil ne s'étant pas couché pendant deux mois!

    Pourquoi n'y-a-t-il pas de musulmans en Laponie ?


    votre commentaire
  • Un peu d'humour 2

    Voir


    votre commentaire
  • Une nouvelle recrue !!

    Une nouvelle recrue !!


    votre commentaire
  • J'avais un rendez-vous ce matin chez le gynéco lorsque je reçus un appel du cabinet l'avançant à 9h30. J'avais juste le temps de me préparer et de foncer.
    Comme la plupart des femmes, je fais un petit effort d'hygiène supplémentaire pour ce genre de visite, mais cette fois, je n'avais pas le temps de faire le grand jeu. Je fonçais dans la salle de bain, attrapais une serviette à côté du lavabo, la trempais et me donnais un petit coup de nettoyage au bon endroit. Je jetai la serviette dans le panier à linge sale, m'habillais et pris la voiture.
    Je fus au rendez-vous juste à temps à quelques minutes près. Connaissant par cœur la procédure, je me mis sur la table. Je regardais le mur à l'autre bout de la pièce. Je fus un peu surprise lorsque le Docteur me dit : "Eh bien ! On a fait un petit effort supplémentaire, ce matin ?!!! " mais je ne répondis pas.
    Une fois la visite terminée, je rentrais à la maison pour une journée habituelle. Après l'école, ma fille de 6 ans m'appela de la salle de bain : "M'man, où est ma serviette?"
    Je lui dis d'en prendre une dans l'armoire.
    Elle me répondit : "Non, je veux celle qui était à côté du lavabo. J'ai mis toutes mes paillettes dedans.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique