• Surnoms des politiques

     

    "Love love"

     

    15367068-le-projet-france-le-nouveau-parti-d-arnaud-montebourg.jpg

     

    L'ancien ministre du Redressement productif avait hérité de ce petit surnom car il terminait ses messages envoyées à ses collègues féminines par le mot anglais "love love". Et devant la répétition de cette formule, le candidat à la primaire du PS a révélé que c'était Cécile Duflot, alors ministre du Logement, qui avait "popularisé" l'expression.

     

    "Bécassine"

    pizap.com14761604401101.jpg

     

    La ministre de l’Ecologie était surnommée Bécassine pendant la campagne présidentielle qu’elle a menée. Et alors qu’elle demandait souvent lors de ses meetings, "comment les socialistes vont-ils gravir la montagne", en coulisses ses pairs se plaisaient à répondre : "parce qu’ils ont une gourde".

     

    "Pépère"

    vieux-hollande.jpg

     

    Le président de la République a plusieurs surnoms. Dans son camp, certains l’appellent "Fraise des bois", "Flanby", "Pépère" ou encore "le capitaine de pédalo" "culbuto". Carla Bruni-Sarkozy, l’épouse de son prédécesseur l’a quant à elle appelé "le Pingouin" dans l’un de ses chansons.

     

    "la sorcière"

    7F01B2AC-3AA3-4D6E-BAAB-60D4CDFDFF72.gif

     

    Nathalie Kosciusko-Morizet a hérité de sobriquets peu flatteurs : la "sorcière" et la "bourgeoise"".Nadine Morano l’appelle même la "coqueluche sur échasse".

     

     

    "Tullius Detritus"

    pizap.com14761618759191.jpg

     

    En référence à la bande-dessinée Astérix et Obélix, François Hollande et Manuel Valls surnommeraient Martine Aubry «  Tullius Detritus ». Ce nom est celui du personnage qui, dans la BD, sème la zizanie.

     

    "R2-D2"

    pizap.com14761621552132.jpg

     

    Le ministre de l’Intérieur est certes le premier à rire de sa taille, mais certainement pas le dernier. Ses collègues le surnomment "R2-D2", du nom du petit robot-star de la saga Star Wars.

     

    "Pépé"

    n-VALLS-large570.jpg

    Autre référence à la célèbre bande-dessinée, le Premier ministre est surnommé « Pépé », du  nom du personnage qui devient rouge de colère.

     

     

    source

    « Numéro vert pour aider les enquêteurs à retrouver les auteurs de la tentative d'assassinat contre les policiers à Viry Chatillon.La femme de l'autre »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Novembre 2016 à 09:24

    Oh je trouve superbe tes histoires "humour" sur la politique.

    Et pourtant celle-ci me ressort par les yeux ! 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :